Photo réalisée dans une cabine

agréée par le ministère de l’intérieur

(Norme ISO/IEC 19794-5/ 2005)

 

 

no20512.jpgno10501.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la réalisation de cette première photo, j’ai découvert l’existence de cette norme du ministère de l’intérieur. Elle consiste à uniformiser les portraits afin d’assurer l’identification des personnes. Cependant, cette norme empêche toute personnalité et attribut spécifique d’une personne de s’exprimer. Cette première photo m’identifie comme une personne souriante, aux cheveux longs et roux avec un piercing. C’est moi, c’est mon image à ce moment précis.

 

Puis j’ai réalisé une deuxième photo en enlevant tous signes distinctifs, essayant d’être la plus neutre possible. A ce moment, j’ai découvert l’absurde poussé à son paroxysme. Ce n’est pas moi sur cette photo, c’est une espèce de clone sans vie, morbide qui ornera désormais tous mes papiers.

 

C’est la mort de l’identité.

 

 

Quelle étrange représentation que cette objet formaté pour ressembler au mieux à un humain. Je me retrouve nue, à découvert, sans maquillage, bijoux, vêtement.

Cette cabine est t-elle encore auteur de photos d’identité ou s’efforce t-elle de façonner une seule identité pour tous?